Doc Radio Rhino

Bleu de travail

Fiche technique

  • Titre : Bleu de travail
  • Description : Magazine de critique sociale sur le monde du travail, ses réalités incarnées, ses marchés, ses histoires et ses droits. Reportages, entretiens, chroniques et agenda.
  • Durée : de 60 min à 120 min
  • Périodicité : mensuelle
  • Collab/co-prod : revue Période, Démosphère Strasbourg
    • La revue Période a pour ambition d'« Intervenir politiquement dans la théorie et théoriquement dans la politique ». Elle rassemble et publie des auteurs du monde entier, d'inspiration marxiste plus ou moins orthodoxe. Strasbourg a la chance d'héberger un groupe de lecture initié par des membres de son comité d'écriture très sympa, Selim Nadi et Sophie Coudray, qui auront certainement de bonnes idées d'invités potentiels. Je serais heureux qu'ils participent à la rédaction de l'émission.
    • Démosphère Strasbourg est l'implémentation locale de l'agenda militant initialement parisien, que j'ai moi-même lancée avant de l'abandonner faute de temps et de gens motivés, mais la perspective de faire une rubrique agenda sur les questions du travail me donne une motivation supplémentaire pour essayer de la réhabiliter.
  • Interactivité : chat, snap, facebook, sms, voIP
    • ⇒ Techniquement, l'idéal serait un combo PC + smartphone

Revue mensuelle de critique sociale sur le monde du travail, ses réalités incarnées, ses marchés, ses histoires et ses droits. Reportages, entretiens, chroniques et agenda.

Production

Squelette

  • générique - 30 sec
  • édito - 3 min → suite du générique en tapis sonore
  • chronique 1 (discours, humour, fiction, chanson/rap, reportage, micro-trottoir, etc.) - de 3 à 10 min
  • musique - de 3 à 6 min
  • entretien (partie 1) en direct avec un chercheur (sociologue, historien, juriste, artiste, économiste, anthropologue, etc.) - de 5 à 15 min
  • musique - de 3 à 9 min
  • documentaire en forme de portrait autour d'un métier ou d'une situation sociale (allant de cariste à marketeux, en passant ens.chercheur et chômeur) - de 15 à 45 min
  • entretien (partie 2) avec le sujet du documentaire - de 10 à 30 min
  • chronique 2 - de 3 à 6 min
  • agenda (militant, culturel, etc.) - 1 à 2 min
  • mot de la fin - 2 min → tapis
  • générique outro - 30 min

Équipe et rôles

Ajoutez votre nom à n'importe quelle ligne, j'ai déjà des pistes pour certains rôles mais je vous laisse imaginer) :

  • production (coordination générale, rédaction, animation) :
    • Jérémie
  • attaché de production/rédaction (préparation et animation d'entretien, de sujets, de l'agenda, interactivité, comm, etc.) :
    • Élisa
    • Sophie et Sélim (Période)
    • Raphaëlle
    • Théo
  • création visuelle (photo, vidéo, graphisme, dessin) :
  • programmation/composition musicale (générique, jingles, etc.) :
    • Éléonore
  • chronique (cf. conducteur général) :
  • réalisation studio (technique en direct) :
  • post-prod studio (découpage et nettoyage du podcast) : ;
  • réalisation documentaire (prise de son, entretiens, etc.) :
    • Maelis
    • Jérémie
  • post-prod documentaire (montage, mixage, effets, master) :
    • Maelis

Aucune expérience préalable n'est nécessaire pour apprendre à le faire et le faire. Ces cases ont l'air rigides et parfois déconnectées les unes des autres mais tout l'enjeu est de faire en sorte du contraire. Tout le monde doit bosser ensemble et chacun peut faire le rôle de son choix au rythme de son choix.

Je tiens à ajouter que, si l'on parvient à faire tout ça, on sera au top du top de la prod et on pourra vraiment envoyer du lourd, nationalement.

Retro-planning perpétuel

Voilà une temporalité idéale, nécessairement peu précise, de la production pour une émission sereine :

  • J - 1 mois : choix du sujet du documentaire, choix de l'invité, distribution des rôles ;
  • J - 3 semaines : tournage du documentaire (> 1/2 j. ; 2 h de rushes max.), confirmation invité, détermination du sujet des chroniques ;
  • J - 2 semaines : montage du documentaire, rédaction de l'entretien, rédaction des chroniques ;
  • J - 1 semaine : embouteillage du docu, rédaction des enrobés, de l'édito et de l'agenda, répétitions, création de la page de l'émission avec visuels et desc., communication ;
  • J - 1 jour : vérification de tout pour bien faire dodo, rappel de comm ;
  • J : rappel de comm, diffusion de l'émission, puis embouteillage et diffusion du podcast.

Outils

Si vous ou une connaissance à vous êtes intéressés par cette idée d'émission et qu'un poste vous intéresse pour y participer :

La petite histoire

À l'époque, l'émission avait été avortée à cause du conflit avec mon boss qui pensait pas du tout à la même chose que moi en me proposant de faire une émission “pour l'emploi”, financée par la Fondation de France, telle quelle. Or, c'est en lui annonçant que je souhaitais aussi faire une émission “pour en finir avec le travail” qu'on est vite tombés en désaccord, au début de mon service civique là-bas y a 2 ans.

Le résultat du rapport de force entre son idée et la mienne, “une émission pour en finir avec la recherche d'emploi”, s'est formalisé en un épisode de radio bien marrant et parfois vraiment touchant, un peu balbutiant et maladroit au début mais c'est encore plus drôle comme ça : https://www.mixcloud.com/radio-mne/bleu-de-travail-e01-pilote/

Bref, tout ça pour dire que ça me paraît être une piste vraiment pas négligeable pour produire une grande et belle série avec plein de gens. Ce serait aussi une occasion d'enfin se former à des pratiques sympa pour ceux qui le souhaitent.

Le tout dans un cadre peut-être un peu plus clair et rassurant que Rue des Planches, où chacun pourrait facilement trouver sa place, à son rythme (hebdo, mensuel, occasionnel).

On pourrait possiblement la produire au self solidaire de la place St. Aurélie en attendant de trouver notre palace.

Conclusion

N'hésitez pas à proposer toute idée ou remarque, et rappelez-vous bien que vous êtes tout aussi libres de proposer la mise-en-place de toute autre production interne ! Plus on aura de motivations, plus on se bougera le cul pour aller chercher tous les moyens nécessaires à les faire. On ne pourra pas faire l'inverse et on ne sait pas faire l'inverse.

Aussi, l'étape que je viens de franchir – d'enfin rédiger une fiche de production à peu près complète – n'est vraiment pas négligeable : on a enfin un outil simple pour penser une émission de ce format et de cette ambition sans être dans le flou vis-à-vis de la base de la production. C'est précieux !

Pour finir cette conclusion en forme d'anti-critique managériale : tout ce travail, s'il est fait ainsi, sera vraiment énorme, on en est tous conscients. Plus colossal en sera le résultat, et la récompense ! C'est pas pour nous mettre la carotte car j'aimerais évidemment moi aussi que l'on aie déjà les moyens de faire ça dans les meilleures conditions. De l'argent, du bon matos, un bureau et un studio à nous, etc. Mais meilleurs on sera, mieux on sera.